Soutenance de thèse : "La librairie et le crédit. Réseaux et métiers du livre à Paris (1830-1870)"‏

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Soutenance de thèse : "La librairie et le crédit. Réseaux et métiers du livre à Paris (1830-1870)"‏

Message par Cécile W le Mer 23 Nov - 13:00

Viera Rebolledo-Dhuin soutiendra sa thèse en histoire contemporaine,
sous la direction de Jean-Yves MOLLIER :

"La librairie et le crédit. Réseaux et métiers du livre à Paris (1830-1870)"

Le samedi 3 décembre 2011 à 9h30
aux Archives de Paris, 18 boulevard Serrurier, à Paris 19ème



Membres du jury :

Frédéric BARBIER, Directeur d’Etudes, à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes, Paris – Rapporteur

Michel LESCURE, Professeur des Universités, à l’Université de Paris Ouest Nanterre, la Défense – Rapporteur

Jean-Yves MOLLIER, Professeur des Universités, à l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines – Directeur de thèse

Christophe CHARLE, Professeur des Universités, à l’Université de Paris 1 Sorbonne, Paris – Examinateur

Laurence FONTAINE, Directrice de Recherches, au Centre National de la Recherche Scientifique – Examinatrice

Christine HAYNES, Professeur Associée, à l’Université de Caroline du Nord, Charlotte, Etats-Unis – Examinatrice



Résumé :



L’étude des libraires parisiens, à partir des faillites, permet de mettre en évidence leurs réseaux de financement. En empruntant les méthodes caractéristiques de la démographie des entreprises, de la prosopographie ou encore de l’analyse de réseaux, nous montrons que les mutations de la production du livre s’accompagnent d’une diffusion des boutiques au sein de l’espace parisien et de l’ouverture de crédit auprès des banques. Si l’endogamie professionnelle diminue parallèlement au financement interne, l’escompte commercial entre professionnels qui domine jusqu’au milieu du XIXe siècle, tend, à partir de cette date, à être récupéré par les banques locales, dont l’activité reste néanmoins complémentaire de celle des institutions publiques, centralisées ou non. Le succès de ces banquiers repose sur le fait qu’eux-mêmes sont issus du secteur du livre, où ils ont acquis une position sociale certaine avant d’ambitionner intégrer, en se spécialisant dans la finance, les premiers rangs de la sphère politico-économique nationale.

L’analyse des faillites de libraires et de leurs réseaux de crédit souligne finalement l’évolution d’une économie relativement localisée, au sein de laquelle l’organisation productive pèse financièrement sur les fournisseurs, mais cette « chaîne du livre » n’est pas la seule en jeu dans la hiérarchie professionnelle. L’ampleur et la diversité de l’espace social des libraires paraissent essentielles dans la détermination de leur position relative au sein de la communauté de métier et de la société. Cette étude participe indirectement à l’histoire de la banque locale.



Mots-clefs : Histoire du livre, Histoire de la librairie, Histoire des entreprises, Faillites, Espace parisien, Crise du livre, Crédit, Escompte, Démographie des entreprises, Prosopographie, Analyse de réseaux.



Abstract : Book Trade and Credit. Book professions and their networks in Paris, 1830-1870



Studying Parisian booksellers through the bankruptcies they underwent sheds light on their finance networks. Drawing on the methods of corporate demography, prosopography and network analysis, this study shows how changes in book production translated into the spread of bookshops throughout Paris and the opening of credit accounts at banks. Whereas rates of occupational endogamy go down together with internal financing, commercial moneylending between professionals, dominant until then, tends from mid-century onwards to pass into the hands of local banks. The activity of the latter nonetheless is closely linked with that of public institutions, whether centralized or not. The reason for these bankers' success is that they themselves started their careers in the book trade, where they first acquired social status. By specializing in finance, they hope to rise to the top of the national political and economic sphere.

The analysis of booksellers' bankruptcies and their credit networks shows how a relatively localised economy where productive organisation takes its toll financially on the suppliers evolves. But this « chain of the book » is not the only factor in the professional hierarchy. The breadth and diversity of the booksellers' social space appear to be crucial elements in determining their relative position inside the professional community and society at large. This study is also an indirect contribution to the history of local banking.



Keywords : Book history, Bookseller history, Business history, Bankruptcies, Parisian study, Crisis of the Book, Credit, Commercial Discount, Demography

of firms, Prosopography, Network analysis.

avatar
Cécile W
Admin

Nombre de messages : 1926
ED /EA : 267 Arts et médias/ Ircav/ EnsadLab
Thèmes de recherche : Esthétique et muséologie de l'art contemporain / Le récolement et la conservation des objets numériques/ L'histoire de l'image de synthèse en France.
Date d'inscription : 15/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum