Personnels précaires à P3 : Lettre ouverte de l'intersyndicale à Mme la Présidente

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Personnels précaires à P3 : Lettre ouverte de l'intersyndicale à Mme la Présidente

Message par CecileC le Mar 13 Mai - 12:30

Suite à la réunion des personnels précaires de l’université, voici la lettre qu’a remise l’intersyndicale à Madame Marie-Christine Lemardeley, Présidente de l’Université de la Sorbonne Nouvelle lors de l’entretien du 24 avril.




Lettre ouverte à Madame Marie-Christine Lemardeley,
Présidente de l’Université de la Sorbonne Nouvelle – Paris 3

Respect des personnels précaires et de leur travail

Le personnel de tout statut de l’Université de Paris3 – Sorbonne Nouvelle interpelle par la présente Madame Marie-Christine Lemardeley, Présidente de l’Université, afin de dénoncer publiquement les conditions qui sont faites aux personnels contractuels et vacataires de Paris 3.

- Des personnels sous contrat (contractuels et vacataires) sont employés à l’université sans que leur contrat ne soit dûment établi et signé,
- Les salaires sont trop souvent versés en retard et, lorsqu’ils le sont…
- Certains contractuels ne sont pas payés parce que les services de l’université les ont, purement et simplement, oubliés,
- Pour d’autres les pièces de dossiers, voire même les contrats, ont été perdus (suffisamment souvent pour le relever),
- Quand les salaires sont versés, les sommes ne correspondent pas toujours au temps de travail effectué ou les points d’indices affectés sont erronés,
- La quotité temps n’est jamais respectée (90% de salaire pour 100% de temps de travail effectué),
- Concernant la communication entre les intéressés et les services des ressources humaines de la Sorbonne Nouvelle, les appels téléphoniques restent sans suite, les fax ne sont pas joints aux dossiers et, lorsque les personnels se déplacent devant l’obligation de résoudre leurs problèmes, ils sont mal accueillis et les réponses fournies ne correspondent pas à la réalité des situations…

Face à cette désinvolture, voire à cette incurie, l’ensemble des personnels de Paris 3 (dont ceux des annexes et des bibliothèques) se posent la question de la place accordée aux personnels précaires au sein de Paris 3 ?
Bien évidemment, cette situation ne date pas d’aujourd’hui, c’est pourquoi nous tenons à la porter à votre connaissance.

En tout état de cause, les personnels précaires demandent une reconnaissance de leur travail et par là-même une véritable définition de leur statut. En conséquence, demande est faite d’une titularisation rapide (au moins pour les personnels ayant l’ancienneté requise, tenant compte évidemment du nombre répété de contrats signés, quels qu’ils soient) ou à défaut un CDI pour tous, afin de prétendre à une reconnaissance sociale permettant par exemple de pouvoir se loger décemment (ce qui est un minimum ! mais irréalisable avec un CDD). Enfin, que les salaires soient périodiquement ré-évalués, au même titre qu’un titulaire !

En définitive, les personnels précaires de cette Université demandent simplement à être reconnus comme agents actifs de Paris 3, contribuant à son fonctionnement, tout comme leurs collègues en poste !


Source

CecileC
Admin

Nombre de messages : 838
Localisation : 75015 Paris
ED /EA : ED 384 / EA1775
Thèmes de recherche : Irlande/US, littérature 19è
Date d'inscription : 16/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://univ-paris3.academia.edu/CécileChartier

Revenir en haut Aller en bas

Lettre ouverte sur la précarité des emplois à P3

Message par Cristina le Jeu 22 Mai - 14:53

Bonjour,

je n'ai pas de discours à faire, je voulais tout simplement félicité les initiateurs de cette démarche !

je comprends que collèges, lycées et universités se retrouvent dans le même pot !

Les Ministères concernés se croient représenter l'Intelligentia en proposant des "agences d'intérim" comme solution au problème drastique des remplacements précaires et en prônant la grande réforme.

personnellement, je refuse maintenant de faire d'autres remplacements.
c'est honteux pour un système éducatif national ! ils se consuisent maintenant comme des chefs d'entreprisent dont l'objectif n'est autre que la rentabilité immédiate à court terme .

bravo à ceux qui ont eu en fin l'idée de mettre tout sur papier !

Cristina
Nouveau membre
Nouveau membre

Nombre de messages : 14
ED /EA : 384
Date d'inscription : 22/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum