Tous dans l’action le 25 janvier pour la titularisation des non titulaires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Tous dans l’action le 25 janvier pour la titularisation des non titulaires

Message par Cécile W le Mer 25 Jan - 15:10

Bonjour

Pour information, mercredi, le 25 janvier, aura lieu un rassemblement devant le Sénat où
sera (enfin !) discutée la loi sur la titularisation et la CDIsation dans la fonction
publique.

Ce serait bien qu'il y ait du monde : c'est un moment important dans la lutte contre la
précarisation de la fonction publique et, plus particulièrement, de notre secteur où plus
de 10 000 personnessont directement concernées par cette loi.

RENDEZ-VOUS A 17h DEVANT LE SENAT mercredi 25 janvier à Paris, devant les établissements
ailleurs en France.

Si vous êtes précaire, c'est le moment de faire du chiffre pour montrer que vous existez,
que les personnels de l'enseignement supérieur et de la recherche dans un emploi précaire
sont nombreux.ses, et que la précarité ne peut pas être une carrière.

Si vous êtes titulaire, c'est le moment de montrer que vous êtes solidaire, et de lutter
contre les effets que la précarisation a sur votre propre activité et sur le contenu de
la production scientifique.

Bon début de semaine.

Isabelle Clair

PS : le blog du collectif Pécres, "la précarité au quotidien", réunit toutes les
informations relatives à la loi (ex-Tron... désormais Sauvadet...) à l'adresse suivante :
http://pecres.hautetfort.com/

---

Tous dans l’action le 25 janvier pour la titularisation des non titulaires

Le 25 janvier 2012 commence au Sénat l’examen du projet loi (dit Sauvadet) pour l’accès à l’emploi de « titulaire » dans la Fonction Publique. Ce projet de loi permettrait de transformer des CDD en CDI et de titulariser des non titulaires de longue durée sur un même poste de travail ou avec le même employeur, pour les maintenir dans leur emploi. Il est cependant loin de répondre à l’exigence de nos organisations soussignées de titularisation de tous les précaires exerçant des fonctions pérennes, quel que soit le support de leur emploi. L’actualité budgétaire dramatique dans les établissements et les laboratoires renforce cette exigence.

Les organisations soussignées de l’ESR agissent pour mettre fin à la précarité existante et empêcher qu’elle se reconstitue, en s’attaquant à ses causes (modalités de financement sur projets de la recherche ou des actions de formation continue ou du développement de l’apprentissage…). Elles demandent une véritable loi de titularisation, et dans l’immédiat que soient élargies les mesures d’intégration de ce projet de loi, et qu’aucun des non-titulaires remplissant les conditions actuellement prévues n’en soit exclu. Ainsi les organisations soussignées de l’ESR s’opposent aux tentatives pour apporter des restrictions à l’application d’un projet de loi dont la portée est déjà limitée :
Des organismes et des établissements d’enseignement supérieur procèdent depuis l’accord du 31 mars 2011 à des dégraissages inacceptables d’ayant droits potentiels en ne renouvelant pas de nombreux contrats.
Le Ministère ou les directions des établissements et organismes refusent de débattre avec les organisations syndicales de l’application des critères d’éligibilité à cette loi. Ils ont mené un recensement sans discussion préalable, sans que les résultats communiqués (11 000 environ, alors que nous en avions compté 50 000) puissent être vérifiés.
Le Ministère propose des amendements au projet de loi pour exclure les périodes de contrats pour financer les thèses et les périodes d’ATER. Il essaie également d’introduire la notion de contrat de projet dans le code de la recherche, alors même que cette perspective avait été unanimement refusée par tous les syndicats lors des discussions Fonction Publique.
Le Ministère refuse toujours de doter d’une masse salariale suffisante les établissements de recherche et ceux d’enseignement supérieur passés aux RCE, et de leur transférer la masse salariale qui figure au budget d’agences comme l’ANR. De tels financements, ainsi que la création d’emplois de titulaires (avec le relèvement du plafond d’emplois de titulaires) à hauteur des besoins (précaires à intégrer, emplois nouveaux pour améliorer la réussite des étudiants et mener à bien des recherches dans tous les domaines de la connaissance) sont nécessaires à toute mise en œuvre d’une loi pour « lutter contre la précarité ».

Pour faire entendre les revendications des personnels :
Maintien en poste des agents non titulaires jusqu’à titularisation
Respect des droits des agents actuellement éligibles au projet de loi,
Plan de titularisation de tous les précaires, avec les créations d’emplois nécessaires
les organisations soussignées de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche appellent les personnels titulaires et non titulaires à :
Intervenir, à partir des situations locales, auprès des parlementaires
Intervenir auprès de la presse locale et nationale (communiqués, interviews, conférences de presse…)
Se rassembler le 25 janvier en Assemblées Générales dans les établissements et devant le Sénat à 17 h  à Paris.

Signataires : FSU (SNESUP, SNCS, SNEP, SNASUB) – CGT (SNTRS, Ferc’SUP, CGT INRA) – UNSA (SNPTES, Sup’Recherche) – Solidaires (Sud Recherche EPST, Sud Education) – CFTC INRA – UNEF – SLR – SLU
avatar
Cécile W
Admin

Nombre de messages : 1926
ED /EA : 267 Arts et médias/ Ircav/ EnsadLab
Thèmes de recherche : Esthétique et muséologie de l'art contemporain / Le récolement et la conservation des objets numériques/ L'histoire de l'image de synthèse en France.
Date d'inscription : 15/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum