Avis de soutenance Benjamin Ferron Doctorant au CRAPE (UMR 6051)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Avis de soutenance Benjamin Ferron Doctorant au CRAPE (UMR 6051)

Message par Cécile W le Mar 21 Fév - 13:15

Avis de soutenance

Benjamin Ferron

Doctorant au CRAPE (UMR 6051)

Centre de recherches sur l’action politique en Europe

CNRS / Université de Rennes 1 / Institut d’Etudes Politiques de Rennes


soutiendra sa thèse le 12 mars 2012, à Sciences Po Rennes, salle B1, à 14 h


Les répertoires médiatiques des mobilisations altermondialistes
(Mexique-Chiapas, Israël/Palestine,1994-2006).

Contribution à une analyse de la société transnationale





devant le jury composé de :

Johanna SIMEANT

Professeur, Université Paris I/ rapporteur

Dominique MARCHETTI

Chargé de recherche, CNRS/ rapporteur

Armand MATTELART

Professeur émérite, Université Paris VIII/ examinateur

Clemencia RODRIGUEZ

Assistant professor, University of Oklahoma/ examinateur

Denis RUELLAN

Professeur, Université Rennes 1/ examinateur

Erik NEVEU

Professeur, Sciences Po Rennes/ directeur de thèse


RÉSUMÉ :

Cette étude compare les stratégies déployées par deux réseaux militants de solidarité internationale pour diffuser publiquement leurs causes politiques, dans une conjoncture marquée par l’essor du cadre de mobilisation altermondialiste (1994-2006) : le mouvement néozapatiste (Chiapas, Mexique) et le mouvement anti-occupation (Israël-Palestine). Comment expliquer que des conflits politiques si différents – la révolte des Indiens du Chiapas et les luttes contre l’occupation israélienne des Territoires palestiniens – puissent être considérés, dans certaines arènes politiques et médiatiques, dans les termes semblables de la lutte contre la « mondialisation néolibérale » ? Comment expliquer, parallèlement, que la lutte néozapatiste soit plus facilement érigée en emblème de l’altermondialisme que la lutte anti-occupation ? Optant pour une démarche constructiviste visant à rendre compte au plus près des logiques pratiques de la circulation internationale de l’altermondialisme et de ses acteurs, l’enquête s’intéresse spécifiquement au rôle des médias des mouvements sociaux dans ce processus. Elle défend la thèse que cette convergence partielle des cadres de mobilisation collective est le produit d’une série de choix tactiques et de contraintes intériorisées favorisant la production de discours contestataires relativement indépendants de leurs conditions sociales de production. Pour comprendre les conditions donnant ou non un pouvoir « performatif » à ces discours critiques sur la mondialisation néolibérale, l’enquête de terrain repose sur 76 entretiens semi-directifs auprès de militants et de journalistes, des observations menées dans des centres de « médias alternatifs », et un travail sur archives. La comparaison des répertoires médiatiques des deux réseaux met à jour la spécialisation progressive de militants dans le travail de médiatisation alternative. Le travail s’intéresse dans un premier temps aux processus d’internationalisation du capital politique des mouvements (partie I). Il met ensuite en évidence l’existence d’une corrélation négative entre l’évolution de leur couverture médiatique dans la presse conventionnelle et l’investissement de militants dans des réseaux de « médias alternatifs », qui fonctionnent selon les cas comme des espaces de compensation ou de correction symboliques (partie II). Enfin, il analyse les conditions concrètes de production, de diffusion et d’institutionnalisation du militantisme de l’information dans chacun des deux réseaux (partie III).


Mots-clefs :

Comparaison internationale ; Mobilisations transnationales ; Néolibéralisme/altermondialisme ; Construction médiatique des problèmes publics ; Médias des mouvements sociaux

Institutionnalisation ; Conflit israélo-palestinien ; Mexique-Chiapas



The Media Repertoires of Alterglobalization Mobilizations (Mexico-Chiapas, Israel/Palestine, 1994-2006). Contribution to an Analysis of the Transnational Society

Abstract :
This thesis compares the strategies deployed by two international solidarity networks – the neo-Zapatista movement, based in Chiapas, Mexico, and the Israel/Palestine anti-occupation movement – to publicly communicate the political causes they espouse in an activist context dominated by the development of global justice frameworks (1994-2006). It seeks to explain how two such politically dissimilar struggles – the rebellion of the indigenous people of Chiapas, the resistance against Israel’s occupation of the Palestinian territories – might have come to be considered, in some political and media arenas, in similar terms to those used to characterise the opposition to “neo-liberal globalisation”; it sets out also to explain how the neo-Zapatista struggle might have come to be more naturally framed as a symbol of the global justice movement rather than as one of resistance to occupation. This study adopts a constructivist approach, closely exploring the practical dynamics of the international circulation of global justice ideas and actors, and is particularly concerned with the role played by activist media in this process. It argues that the partial convergence of collective action frameworks is the result of a series of tactical choices and internalised constraints, which have together favoured the development of discourses of struggle which are relatively independent of their social contexts of production. In order to understand the conditions which have enabled the conferment of a ‘performative’ power on discourses critical of neoliberal globalisation, I undertook fieldwork comprising 76 semi-directive interviews with activists and journalists, a series of observations in “alternative media” centres, and archival work. The comparison of the media repertoires of each network enables the identification of the progressive specialisation of activists in the work of alternative mediatisation. Part I of the thesis focuses on the processes of internationalisation of movement political capital. Part II highlights the existence of a negative correlation between the development of conventional media coverage and activist investment in “alternative media” networks, which may function as spaces of compensation or of symbolic correction. Finally, Part III analyses the material conditions of production, diffusion and institutionalisation of media activism in each of the two networks.


avatar
Cécile W
Admin

Nombre de messages : 1926
ED /EA : 267 Arts et médias/ Ircav/ EnsadLab
Thèmes de recherche : Esthétique et muséologie de l'art contemporain / Le récolement et la conservation des objets numériques/ L'histoire de l'image de synthèse en France.
Date d'inscription : 15/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum