Avis de soutenance de thèse‏ « Analyse des relations entre dynamiques sociales identitaires et flux médiatiques globaux. Le cas des Kabyles »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Avis de soutenance de thèse‏ « Analyse des relations entre dynamiques sociales identitaires et flux médiatiques globaux. Le cas des Kabyles »

Message par Cécile W le Lun 18 Juin - 15:42

Bonjour,
J’ai le plaisir de vous inviter à la présentation de mes travaux de thèse de doctorat en sciences de l’information et de la communication, intitulée « Analyse des relations entre dynamiques sociales identitaires et flux médiatiques globaux. Le cas des Kabyles ». La soutenance est publique et aura lieu le lundi 2 juillet 2012 à 14 heures à : Salle Georges Noizet - UFR Lettres et SHS, 29 av. Robert Schuman, 13 621, Aix-en-Provence
Vous trouverez ci-dessous un résumé de la thèse
M-Ali Allioui
Institut de Recherche en Sciences de l’Information et de la Communication (IRSIC EA 4262)

Résumé : Les travaux de thèse portent sur les processus identitaires mis en œuvre à l’aune de l’expansion du réseau internet. En vue de comprendre les caractéristiques des collectifs qui interagissent en ligne, l’auteur propose une approche qui part d’un groupe anthropologiquement constitué. Il s’appuie sur le postulat que ces interactions en ligne sont indissociables des contextes anthropologiques et socio-médiatiques qui les ont produites. Il définit le groupe socioculturel étudié, les Kabyles comme minorité berbère, déterritorialisée revendiquant la reconnaissance de son identité « culturelle » et linguistique. L’auteur montre que les Kabyles constituent un terrain de recherche pertinent pour observer les dynamiques entre identités et réseaux sociotechniques. Ce travail s’appuie sur une approche empirique qui comprend un dispositif de recueil de données basé sur la triangulation méthodologique (Observation participante, analyse de corpus, enquête qualitative) et une démarche compréhensive présentant un modèle explicatif/interprétatif qui tient compte de la relation qu’entretient le groupe avec le pouvoir, la mémoire et le territoire. Les résultats de cette recherche montrent que l’appropriation d’internet entraîne une pluralisation des références identitaires et une transformation des représentations (valorisation pour le groupe). Ces processus se traduisent par la mise en œuvre de nouvelles pratiques médiatiques et identitaires qui transcendent les contraintes spatio-temporelles. Ils favorisent la manifestation de la volonté de ces collectifs de mettre en place un espace d’expression et d’action collective autonome, permettant l’émergence et la mise en circulation d’un discours identitaire nouveau. L’analyse soutient ensuite que ce qui constitue une menace pour une culture particulière n’est pas tant l’ouverture sur des éléments hétérogènes que le confinement tissé de dévalorisation et d’exclusion qui résulte des politiques d’homogénéisation prônées par certains États.

Abstract : This dissertation focuses on identifying processes implemented with the expansion of the Internet. In order to understand the characteristics of groups interacting online, the author proposes an approach using a group that is anthropologically constituted. This approach is based on the hypothesis that these online interactions cannot be separated from the media, social and anthropological contexts that caused them to take place. The author defines the socio-cultural group in his study, the Kabyles, as a deterritorialized Berber minority claiming the recognition of their cultural and linguistic identity; he shows that the Kabyles’ case constitutes a relevant field of research to observe the dynamics between group identities and socio-technological networks. An empirical approach was used, which includes the method of triangulation for collecting data (field observation, corpus analysis, qualitative investigation) and a comprehensive approach to produce a model that is explanatory and interpretative of the group’s relationship with authority, memory and territory. The author shows that ownership of the Internet leads to a pluralisation of identity references and a transformation of representations (more value for the group). These processes bring about the implementation of new media and identity practices that transcend constraints in both time and space, and they promote the manifestation of groups’ will to independently set up a space for expression and collective action, allowing the emergence and the spread of a new politics of identity. This analysis goes on to argue that what constitutes a threat to a given culture is not so much the opening of heterogeneous elements as it is the woven confinement of belittling and exclusion, which is the result of the politics of homogenization praised by some states.

Jury :
Pr Didier, COURBET. Aix-Marseille université/Examinateur
Pr Françoise, BERNARD. Aix-Marseille université/Directeur de thèse
Pr Michel, DURAMPART. Université du sud Toulon Var/Rapporteur
Pr Stefan, BRATOSIN. Université Paul Valéry de Montpellier 3/Rapporteur



M-Ali ALLIOUI
Debussy 5 - Allée des
musiciens -Parc Mozart
13100 -Aix en Provence
tél: 06 62 65 15 44

avatar
Cécile W
Admin

Nombre de messages : 1926
ED /EA : 267 Arts et médias/ Ircav/ EnsadLab
Thèmes de recherche : Esthétique et muséologie de l'art contemporain / Le récolement et la conservation des objets numériques/ L'histoire de l'image de synthèse en France.
Date d'inscription : 15/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum