Poste de chargé-e de recherche Laboratoire Espace, santé, territoires‏ / avant 5 septembre!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Poste de chargé-e de recherche Laboratoire Espace, santé, territoires‏ / avant 5 septembre!

Message par Cécile W le Jeu 2 Aoû - 17:24

Pour info,

ci-jointe une offre pour un poste de chargé-e de recherche à l'Université de Nanterre (domaine de la géographie de la santé, mais profils de politistes et sociologues appréciés)

Cordialement,


Marion Sourd
--

Offre d’emploi - Chargé-e de recherche pour le laboratoire « Espace, Santé et Territoires »
Statut : Contractuel - 1 ETP
Durée : CDD de 3 ans
Employeur : Université Paris Ouest Nanterre la Défense
Rémunération : autour de 30 000 euros bruts/an
Prise de poste : le 17 septembre 2012
Audition de recrutement le 11 septembre 2012
Adresser CV + lettre de motivation à geo.sante@sfr.fr avant le 5 septembre
Contexte :
Le Laboratoire « Espace santé et territoires » (www.espace-sante-territoires.fr) est un laboratoire de géographie de la santé rattaché à l’Université Paris ouest Nanterre La défense. Il collabore depuis 2007 avec l’association « Elus, santé publique & territoires » (ESPT : www.espt.asso.fr) afin de développer les liens entre le monde de la recherche et celui de l’action publique en matière de santé publique et de développement territorial.
Dans ce cadre le laboratoire pilote un projet de recherche interventionnelle (DéCLIC) sur les inégalités socio-territoriales de recours au dépistage du cancer du sein en Ile-de-France, financé par l’Institut national du cancer pour une durée de trois ans.
Présentation du projet de recherche interventionnelle :
Dans ce projet, l’intervention consiste à mettre place un processus de co-production, de partage et de transfert de connaissances axé sur la compréhension des inégalités sociales et territoriales d’accès aux dépistages des cancers du sein et colorectal et sur les combinaisons locales de leurs déterminants dans six villes d’Ile de France. Cette démarche associe des chercheurs, des étudiants en géographie de la santé, des élus locaux ainsi que des acteurs de la santé publique (Agence régionale de santé, Assurance Maladie, structures de gestion du dépistage, acteurs locaux etc).
Il s’agit donc :
- d’animer la « rencontre » entre connaissance scientifique (dite « savante »), connaissance « empirique » (dite « profane ») et action en matière d’inégalités d’accès au dépistage précoce du cancer du sein. Cette rencontre se fait principalement à travers la production de diagnostics locaux et leur diffusion auprès des acteurs,
- de consolider les liens avec les décideurs politiques et acteurs au niveau local et de créer des conditions permettant de relier connaissance et action publique pour s’attaquer à la réduction des inégalités d’accès aux dépistages du cancer.
Présentation de la recherche scientifique :
L’objectif est de tester l’impact de cette intervention sur les inégalités d’accès au dépistage et d’en analyser les mécanismes. Il s’agit d’approfondir la compréhension des déterminants et mécanismes socio-territoriaux vecteurs des inégalités d’accès à la prévention dans la ville. Cette analyse sera produite à partir d’une approche comparative entre 6 villes d’Ile-de-France impliquées de façon différentielle dans l’intervention.
La recherche initiée autour d’une démarche géographique associe des chercheurs de différentes disciplines (géographie, sociologie, sciences politiques, épistémologie des sciences). Elle intègrera une approche fine des jeux d’acteurs au niveau local, des politiques locales de santé, des jeux d’acteurs à différents niveaux territoriaux, des configurations socio-territoriales au niveau infra-urbain ainsi que des processus de transfert
et d’appropriation des connaissances au niveau local, afin de tenter d’expliquer la permanence, l’aggravation ou au contraire la réduction des disparités intra-urbaines de recours au dépistage du cancer du sein sur trois ans.
Sous la responsabilité de :
- Zoé Vaillant, Maître de Conférences à l’université Paris Ouest Nanterre le Défense et membre du laboratoire Espace, Santé et Territoires,
et en lien direct avec les partenaires scientifiques et institutionnels du projet :
- coordonnateur du projet pour l’association ESPT,
- Patricia Loncle-Moriceau, enseignante chercheuse, Ecole des hautes études en santé publique, Département Sciences humaines et sociales et Centre de recherche sur l’action politique en Europe, Responsable du master Jeunesse, politiques et prises en charge, Co-responsable de l’équipe « mobilisations et citoyenneté » au CRAPE,
- Agnès Dumas, sociologue chargée de recherche dans l’unité Sciences Humaines et Sociales de l’Institut Gustave Roussy
le/la chargé-e de recherche aura pour mission de :
1. Production scientifique :
-Conduire ce projet de recherche pluridisciplinaire portant sur les déterminants et mécanismes socio-territoriaux de production des inégalités au niveau local, au croisement de l’analyse géographique, sociologique et politique.
-Etre le relais des chercheurs associés au projet sur le terrain (observation participante, conduite d’entretiens, analyse des jeux d’acteurs, etc.)
-Rédiger des articles scientifiques et participer à la valorisation du projet et de la production scientifique (participation à des colloques, etc.)
2. Coordination scientifique :
-Organiser au niveau logistique et scientifique les séminaires annuels portant sur les enjeux épistémologiques, éthiques et méthodologiques du projet
-Proposer des outils et des intervenants au comité scientifique pour animer le travail interdisciplinaire et la réflexion épistémologique autour du projet
3. Divers
-Assurer le suivi administratif et financier du projet pour l’équipe LEST, en lien avec le coordonnateur ESPT, l’INCA et le cancéropôle d’Ile-de-France
-Participer aux activités courantes du laboratoire Espace Santé et Territoires (organisation et participation à des évènements scientifiques, organisation des enseignements du master, recherche de financements et réponse à des appels à projet, etc.).
Profil du/de la candidate :
Master de sciences politiques/géographie/sociologie. Doctorat apprécié
Expérience du travail dans une équipe de recherche
Expérience de la pluridisciplinarité serait un plus
Qualités relationnelles et goût du travail en équipe
Compétences exigées :
Rédaction d’articles scientifiques, de documents de synthèse et de valorisation
Qualité d’analyse et de réflexion pluridisciplinaire
Organisation, autonomie, méthode
Anglais lu, écrit parlé, bon niveau
Compétences appréciées :
Gestion administrative et financière de projet de recherches
avatar
Cécile W
Admin

Nombre de messages : 1926
ED /EA : 267 Arts et médias/ Ircav/ EnsadLab
Thèmes de recherche : Esthétique et muséologie de l'art contemporain / Le récolement et la conservation des objets numériques/ L'histoire de l'image de synthèse en France.
Date d'inscription : 15/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum