Soutenance de thèse : L’écriture comme objectivation et travail de soi dans les œuvres d’Amélie Nothomb : pour une approche sociologique de la création littéraire‏

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Soutenance de thèse : L’écriture comme objectivation et travail de soi dans les œuvres d’Amélie Nothomb : pour une approche sociologique de la création littéraire‏

Message par Cécile W le Ven 7 Sep - 17:48

Emilie Saunier soutiendra sa thèse

" L’écriture comme objectivation et travail de soi dans les œuvres d’Amélie Nothomb : pour une approche sociologique de la création littéraire "

le lundi 17 septembre 2012 à 13h30
Amphithéâtre Émile Benveniste 7, rue Raulin 69007 Lyon

en présence de :

Bernard LAHIRE, Professeur à l’École Normale Supérieure de Lyon (directeur de thèse)
Bruno PÉQUIGNOT, Professeur à l’Université Sorbonne Nouvelle Paris 3 (rapporteur)
Paul ARON, Directeur de recherches au FNRS et Professeur à l’Université Libre de Bruxelles (rapporteur)
François de SINGLY, Professeur à l’Université de Paris Descartes
Christine DÉTREZ, Maître de conférences HDR à l’École Normale Supérieure de Lyon
Delphine NAUDIER, Chargée de recherche au CNRS (CSU-CRESPPA/ Université Paris Cool



Résumé : En se fondant sur les acquis d’une sociologie dispositionnaliste et contextualiste de la socialisation, notre thèse défend la possibilité et l’intérêt qu’il y a à relier une étude précise des œuvres avec les propriétés et expériences plurielles de son créateur. Cela revient à étudier les configurations sociales qu’il a traversées, avant même qu’il ne soit écrivain, et qui ont créé et soutenu son envie d’écriture, mais aussi engendré des manières de voir le monde, des questionnements et obsessions qui trouvent à s’exprimer sous une forme singulière dans ses textes.
Notre choix s’est porté sur l’écrivaine contemporaine belge Amélie Nothomb. Productrice de best-sellers, elle constituait pour nous un moyen de mettre à l’épreuve des systèmes d’analyse de la création constitués autour de cas d’auteurs « légitimes » et/ou d’avant-garde. Elle présente également la particularité de vivre de son activité d’écriture et de s’investir pleinement dans des activités paralittéraires. La compréhension de sa création requerrait dès lors d’ajouter à l’analyse de ses textes une étude de sa présentation de soi verbale et non-verbale sur les scènes littéraire et médiatique.
Une première partie analytique présente sa « biographie sociologique ». Celle-ci permet de qualifier, en seconde partie, l’intense « travail de soi » qui est accompli par la romancière dans son activité littéraire et de percevoir son rapport d’homologie avec son expérience antérieure de l’anorexie. Une troisième partie des résultats articule les traits structurant sa biographie avec l’analyse des schèmes structurant son œuvre et montre un processus d’objectivation partielle de soi engagé par Amélie Nothomb dans son écriture.
avatar
Cécile W
Admin

Nombre de messages : 1926
ED /EA : 267 Arts et médias/ Ircav/ EnsadLab
Thèmes de recherche : Esthétique et muséologie de l'art contemporain / Le récolement et la conservation des objets numériques/ L'histoire de l'image de synthèse en France.
Date d'inscription : 15/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum