avant 15 juillet : 2ème Colloque pluridisciplinaire des doctorants du PRES Sorbonne Paris Cité. Flux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

avant 15 juillet : 2ème Colloque pluridisciplinaire des doctorants du PRES Sorbonne Paris Cité. Flux

Message par Cécile W le Lun 17 Juin - 19:13

2ème Colloque pluridisciplinaire
des doctorants du PRES Sorbonne Paris Cité.
Flux
organisé par DiDocs, Les Cartésiens et BDP3
21 et 22 novembre 2013
Grand-Amphithéâtre– Université Paris Descartes

Avec fort peu de peine
Un flux de pleine mer jusqu'ici les amène.
Corneille, Le Cid

Pour la deuxième année, les doctorants du PRES Sorbonne Paris Cité organisent un
colloque pluridisciplinaire visant à croiser savoirs et méthodes, en ouvrant un espace
d’échanges favorable au dialogue entre sciences exactes et sciences humaines et
sociales. Si, l’an dernier, le colloque avait réfléchi sur la question générale des «
Identité(s) », on se proposera cette année d’interroger la notion tout aussi transversale
de « Flux ».

Notion, et non concept, le flux ne paraît déterminé par aucune épistémologie et
n’appartient exclusivement à aucun grand domaine de pensée ou de science — le flux
est cependant à la croisée de bien des champs de recherche, au point que dans la
multiplicité des approches, on puisse se demander si, dans le flux des définitions, on
parle bien du même flux… Littéralement « écoulement », le flux dit, depuis les
philosophies présocratiques, les paradoxes infinis de l’être, entre stabilité et
mouvement, entre présence immuable et continuité mouvante. Le flux est passage,
circulation.

Le flux apparaîtrait comme une force de déplacement, à moins qu’il ne s’agisse de ce
déplacement même : vecteur et vectorisation, le flux serait à la fois le mouvement et
l’usage de ce mouvement. C’est pourquoi on peut comprendre, dans cette souplesse
notionnelle, comment et combien divers champs de recherche ont pu avoir recours à ce
terme, et significativement ces dernières années, au point que dans l’accélération du
monde, c’est le flux en tant que tel qui semble être, plus que l’image, l’emblème d’une
certaine modernité.

Mais si le flux informatique nomme une part de notre monde — en termes
d’échanges, de relations, de croisements, de vitesse —, c’est en tout que ce terme
opère sur notre réalité, dans les sciences et dans les arts, un rapport au monde dont on
ne saurait dire s’il est l’objet d’une maîtrise ou la conséquence d’une déprise : le flux
agit-il en nous, ou nous agit-il ? Est-il cette force immanente qui libère ou cette énergie
extérieure et indépendante qui aliène ? C’était déjà la question majeure de ce qu’en
littérature on appela avec Virginia Woolf et les grands auteurs anglo-saxons du début
du XXème siècle, James Joyce ou William Faulkner, le flux de conscience. Les
sciences cognitives, à la suite de la psychologie, n’ont eu de cesse d’élaborer, sur le fil
de cette question, des concepts fondamentaux d’immersion, d’engagement, de
performance. En sciences, que ce soit en mathématiques ou en physique, la notion de
flux irrigue toute une partie de la réflexion théorique en reposant d’autres
problématiques liées non plus à l’autonomie, mais à celle de la diffusion, de la
transmission et de la vectorisation : le flux est, une fois encore, un outil central pour
comprendre les enjeux relatifs à ces questions.

Dans bien d’autres domaines – en géographie, les flux migratoires ; en économie, les
flux financiers – le terme de flux est un enjeu à la fois bien connu des spécialistes mais
n’entre que ponctuellement en relation avec d’autres champs de la pensée, à tel point
que l’usage d’un même mot semble recouvrir des réalités différentes. C’est bien l’aspect
polysémique et pluridisciplinaire de cette notion qui fera de ce colloque le flux lui-même
de ces échanges, l’espace et le vecteur de relations.

Sans aucune restriction de sujets ou d’approches, les interventions pourraient porter
sur les thèmes suivants :
- flux physique : physique des fluides et le fluide géologique
- flux en biologie : migration des cellules, influx nerveux
- flux informatique : flux RSS, flux de données, flux d’informations passagères.
Internet a-t-il de la / une mémoire ?
- gestion de flux économiques : les ordres donnés en nanosecondes sur les places de
marché du monde — le flux peut-il se mesurer, s’arrêter, se penser ?
- flux de conscience, courant de parole : discours libéré, parole ouverte, et pensée
affranchie — quelle technique ? quelle révolution ? quelle finalité ?
- passage, continuité, permanence : le flux comme paradoxe du temps et de l’espace
— le présent existe-t-il dans le temps ?
- migration, transfert : le flux migratoire à l’épreuve de notre temps, la frontière
comme question dépassée ou comme enjeu infranchissable ?
- transmédialité, hybridation des arts ou dans les arts peuvent être interrogés en ce
qu’ils libèrent les flux et abolissent les frontières de formes
- dans quelle mesure flux visuels et sonores en interrelation avec les autres arts
laissent-ils percevoir une pluralité de flux ?
- flux de pensée, flux de parole : penser le mouvement, la mouvance, les
déplacements des forces — vitesse et accélération de la vitesse (de pensée, de vie).


Les associations de doctorants du PRES Sorbonne Paris Cité organisent leur deuxième
colloque pluridisciplinaire autour du thème « Flux » et lancent un appel à
communication à l’attention des jeunes chercheurs désireux de venir présenter leurs
recherches dans un contexte favorable à l’échange entre sciences exactes et sciences
humaines et sociales. Un temps de débat entre les doctorants viendra clore chaque
session. Les jeunes chercheurs de toutes disciplines appartenant au PRES Paris
Sorbonne Cité sont invités à soumettre une proposition en français de 300 mots
maximum (pour une communication de 20 min) avant le 15 juillet 2013 en remplissant le
formulaire en ligne à l’adresse ci-dessous :

http://tinyurl.com/colloqueflux

(Les notifications d’acceptation seront envoyées à la fin du mois de juillet).
Comité d’organisation constitué de jeunes chercheurs des associations DiDocs,
Les Cartésiens et BDP3 :
Saliha Aklouf (doctorante en lettres, Sorbonne-Nouvelle), Gwennaëlle Cariou
(doctorante en en études anglophones, Paris-Diderot), Aurélie Coubart (doctorante en
psychologie, Paris-Descartes), Arnaud Maïsetti (docteur en lettres, Paris-Diderot) ;
Nathalie Mauffrey (doctorante en études cinématographiques, Paris-Diderot) ; Florence
Moreau (docteur en études anglophones, Paris-Diderot) ; Justine Paris (doctorante en
en études anglophones, Sorbonne-Nouvelle) ; Vanille Roche-Fogli (doctorante en
études théâtrales, Sorbonne-Nouvelle).

Contact et informations : colloque.doc.spc@gmail.com
avatar
Cécile W
Admin

Nombre de messages : 1926
ED /EA : 267 Arts et médias/ Ircav/ EnsadLab
Thèmes de recherche : Esthétique et muséologie de l'art contemporain / Le récolement et la conservation des objets numériques/ L'histoire de l'image de synthèse en France.
Date d'inscription : 15/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum