Les vacations...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les vacations...

Message par Rippounet le Ven 9 Oct - 17:16

Bonjour,

Un petit souci qui me torture un peu.
Vacataire cette année pour le premier semestre, on me demande d'assurer des surveillances d'examens -non rémunérées bien entendu. Un peu dur je trouve (dans certaines universités ou certains départements, les titulaires ont eu la gentillesse d'en dispenser les vacataires), mais apparemment légal. Par contre, là où le bât blesse c'est qu'on me demande de surveiller les examens de matières dont je ne dispense pas les cours. Et la, problème: bien sûr si je dis non, je risque de me fermer les portes de cette université pour de bon. D'un autre coté, je ne me sens absolument pas l'âme d'une "bonne poire" des examens qui ferait du bénévolat pour "donner un coup de main" à des collègues titulaires qui gagnent en un mois plus que je ne touche au semestre.
Avez-vous déjà eu ce genre d'expérience? Comment avez-vous réagi? Y a-t-il un risque réel de se voir fermer des portes si on refuse d'être la "bonne poire" des titulaires? Quels sont les statuts et les recours en cas d'abus au sein d'un département?
Le pire étant que je m'entends plutôt bien avec ma responsable et mes collègues par ailleurs, mais à l'évidence ils ne font aucune différence entre titulaires, ATER ou vacataires, ce qui me paraît franchement pas correct vues les différences de statuts et de salaires. Est-ce que ma révolte est légitime ou est-ce que les vacataires doivent faire "comme les autres" et ne pas compter leurs heures?

Jacob.
avatar
Rippounet
Membre
Membre

Nombre de messages : 36
Age : 34
Localisation : Paris
ED /EA : LARCA
Thèmes de recherche : La Fin de la Guerre Froide et sa perception par les américains
Date d'inscription : 13/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les vacations...

Message par CecileC le Sam 10 Oct - 13:51

Salut Jacob,

Il n'est pas acceptable de faire des heures gratos et hors-service quand on est vacataire. Déjà que le montant horaire n'est pas mirobolant (c'est le moins qu'on puisse dire...) et qu'on est payé au lance-pierre tous les 6 mois (avec parfois 1 an de retard...).
Ton service, c'est la correction des copies de ton TD, et il me semble, (mais corrigez-moi si je me trompe) la correction des copies d'examen hors TD ou la surveillance (bien que la coutume veut qu'on épargne plutôt les vacataires de ce genre de tâches - le problème devient épineux lorsque TOUS les TD sont assurés par des vacataires...). Des précision peuvent être apportées par le contrat que tu as éventuellement signé, mais bien des facs ne font pas signer de contrat pour les vacataires.
En revanche, pour un TD que tu ne fais pas, tu dois être payé pour ces heures en plus.

Pour être pragmatique, c'est vrai qu'il est épineux de dire non quand on veut rester en bon termes avec le coordinateur du cours. J'imagine que tu as posé la question simplement, car les titulaires n'ont pas toujours conscience qu'un vacataire qui fait 96h/an est payé approximativement 350€ par mois pour son travail. C'est à dire 5 fois moins qu'un ATER qui n'a que le double d'heures de cours.
Il y a aussi la stratégie de l'apitoiement... "J'aimerais bien le faire, mais ce jour-là il faut que je travaille au MacDo pour payer mon loyer..." ;-)

CecileC
Admin

Nombre de messages : 838
Localisation : 75015 Paris
ED /EA : ED 384 / EA1775
Thèmes de recherche : Irlande/US, littérature 19è
Date d'inscription : 16/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://univ-paris3.academia.edu/CécileChartier

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les vacations...

Message par Rippounet le Sam 10 Oct - 15:15

Merci de ta réponse.

J'ai depuis fait ma petite enquête par google, et suis tombé sur une page intéressante: http://ancmsp.com/La-galere-du-vacataire

On y trouve notamment un lien vers le décret régissant le statut de vacataire, et quelques infos sur les amendements apportés depuis, ainsi que les taux de rémunération.

Pour résumer le texte dit ceci:
les personnels régis par le présent décret sont soumis aux diverses obligations qu'implique leur activité d'enseignement et participent notamment au contrôle des connaissances et aux examens relevant de leur enseignement. L'exécution de ces tâches ne donne lieu ni à une rémunération supplémentaire ni à une réduction des obligations de service fixées lors de leur engagement.
En gros, le vacataire doit bel et bien assurer les surveillances des examens, mais seulement dans SES matières (c'est écrit en toutes lettres sur certains sites d'Universités de province). A ma connaissance, les titulaires nous en dispensent à Paris3 et à Angers, mais c'est une coutume qui n'a rien d'obligatoire.

En ce qui concerne mon cas, j'ai essayé pour l'instant d'être le plus diplomatique possible, faisant valoir effectivement que j'ai un autre emploi pour payer mon loyer, et que n'habitant pas dans la ville ou j'enseigne, je dois venir exprès pour la moindre surveillance d'examen -rien n'y a fait.
La suite et fin d'ici quelques semaines (la surveillance en question doit avoir lieu en Novembre).

Jacob
avatar
Rippounet
Membre
Membre

Nombre de messages : 36
Age : 34
Localisation : Paris
ED /EA : LARCA
Thèmes de recherche : La Fin de la Guerre Froide et sa perception par les américains
Date d'inscription : 13/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les vacations...

Message par CecileC le Sam 10 Oct - 20:04

Le lien que tu donnes est très intéressant. Je ne savais pas que la rémunération était fixée par décret, mais du coup celles données sur la page en question ne sont plus valables, il s'agit maintenant des rémunérations suivantes :
Cours : 60, 86 €.
Travaux dirigés : 40, 58 €.
Travaux pratiques : 27, 05 €.

(Le lien sur légifrance)

CecileC
Admin

Nombre de messages : 838
Localisation : 75015 Paris
ED /EA : ED 384 / EA1775
Thèmes de recherche : Irlande/US, littérature 19è
Date d'inscription : 16/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://univ-paris3.academia.edu/CécileChartier

Revenir en haut Aller en bas

TP = TD ?

Message par A D le Dim 11 Oct - 17:54

Petite réponse aux problèmes de convocation des vacataires aux surveillances d'examen:

- oui, nous sommes supposés le faire
-Mais, les UFR, par correction envers nous, ne devraient pas donner nos noms au service des examens pour les convocations (il y a souvent un titulaire dans le même "bloc" de cours)... bref, c'est la fac, vive l'exploitation!


Sinon, voici nune info qui pourrait intéresser nombre de vacataires:

Les moyens pour appliquer à toutes et tous l’équivalence TP = TD

http://tpegaltd.org




L’introduction de l’égalité 1 h TP = 1 h TD dans le décompte des services des enseignants-chercheurs, revendication syndicale depuis 1984, est un des résultats obtenus suite à la mobilisation dans l’enseignement supérieur.

Elle permet de valoriser l’enseignement de proximité par la mise en place de groupes à effectif restreint. L’enseignement théorique peut être relayé par un enseignement pratique dans lequel l’étudiant applique de façon concrète les notions abordées, avoir un véritable échange avec son enseignant et l’ensemble du groupe.

Toutefois, dès cette rentrée universitaire 2009-2010, son application engendre, faute des moyens afférents et en l’absence de textes réglementaires adaptés, inégalités et situations inacceptables.


D’une part, la restriction de l’application de cette égalité aux seules heures comprises dans le service statutaire des enseignants-chercheurs titulaires, enseignants de second degré ou doctorants contractuels, va exacerber les tensions entre collègues1.


D’autre part, elle pourrait conduire certaines universités, à des fins d’économie budgétaire, à prendre des décisions aggravant d'avantage les conditions d’enseignement (augmentation des effectifs des groupes de TD et de TP, suppression de TP …), à considérer les heures de TP comme des heures complémentaires ou à les attribuer à des ATER, vacataires ou contractuels pour qui l’égalité TP/TD n’est pas prévue par les textes2.


Compte tenu du déficit en emplois, le gel des suppressions d’emplois pour 2010 et 2011 dans l’enseignement supérieur et la recherche, obtenu au printemps, dans un contexte de suppression massive d’emplois dans la fonction publique, ne saurait rattraper le retard et permettre d’assurer correctement les enseignements. Les engagements de financement de la Ministre concernant l’application de l’égalité TP=TD aux enseignants-chercheurs titulaires doivent être transcrits dans la loi de finances 2010.

Les signataires exigent que le gouvernement prenne des mesures pour que l’égalité 1h TP = 1 h TD soit appliquée dès la rentrée à tous les collègues, quel que soit leur statut (enseignant-chercheur, ATER, moniteur, enseignant de second degré, contractuel, autre non-titulaire ou chercheur) et ce quel que soit le type d’heures (statutaires ou complémentaires)3.

Les signataires demandent, qu'en toute urgence, les moyens supplémentaires (emplois, budget) soient dégagés à destination de tous les établissements afin de garantir pour toutes et tous l’application de l'égalité 1 h TP = 1 h TD et la prise en compte de toutes les tâches dans le service4.

A D
Membre fidèle
Membre fidèle

Nombre de messages : 169
Localisation : Paris
ED /EA : ED 267, Arts du spectacle, sciences de l'information et de la communication
Thèmes de recherche : Danse Contemporaine
Date d'inscription : 17/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les vacations...

Message par claire le Jeu 15 Oct - 20:57

Bonjour Jacob,

J'espère que tu vas réussir à éviter ces surveillances.
Pour info, j'ai fait des vacations dans trois universités différentes (en région parisienne) et pour les surveillances, on m'a tjs demandé de venir 'si je pouvais'. Du coup je l'ai fait deux fois sur trois, et personne ne m'a embêtée le jour où je ne pouvais/voulais pas venir. Par contre, la correction de tes copies est bien sûr complètement obligatoire.
Quand à te demander de surveiller des examens d'un autre cours que le tien, c'est parfaitement anormal. Je comprends que tu te sentes mal à l'aise et inquiet de refuser. Ceci dit, refuser quelque chose d'inacceptable, ça revient à demander le respect. Et on peut espérer, en étant optimiste, que demander le respect force... le respect. Ce qui n'est pas inintéressant à obtenir, surtout de la part de personnes qui pourraient te faire avoir plus tard un poste moins scandaleusement sous-payé et précaire. En tout cas, c'est mon point de vue, un peu risqué je l'accorde.
Dis-nous quelle conduite tu décides de tenir, et comment ça se termine.
Bon courage.

claire
Membre fidèle
Membre fidèle

Nombre de messages : 131
ED /EA : ED 120
Thèmes de recherche : littérature comparée, USA/Cuba/France. Poésie
Date d'inscription : 16/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://baudelaire-traducteur-de-poe.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les vacations...

Message par Mr_Z le Ven 16 Oct - 15:08

beau raisonnement Claire, et convainquant !

Mr_Z
Nouveau membre
Nouveau membre

Nombre de messages : 16
Thèmes de recherche : Foucault, Judith Butler...
Date d'inscription : 02/03/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les vacations...

Message par Rippounet le Sam 17 Oct - 20:19

Merci du soutien, j'adhère également à ce raisonnement, tout en étant consterné de devoir "travailler" pour avoir ce petit bout de respect ; je pensais qu'il y avait plus de solidarité/ d'empathie à l'université.

Pour ce qui est des surveillances de novembre, comme il s'agit en fait d'un contrôle continu transformé en "examen commun à toute la promotion" par les titulaires (petit arrangement "maison"), on me dit de faire mon contrôle continu dans mon coin si je ne veux pas surveiller.
Cela m'embête de mettre mon malheureux groupe d'étudiants à part, mais je me vengerais à ma façon en leur faisant un CC aux petits oignons, qu'ils n'en soient pas désavantagés.

Pour les examens terminaux, on me dit (copier-coller du mail d'une titulaire):
Pour ce qui est des surveillances d'examen en janvier et mai/juin, il
faudra vous adresser au directeur de département, directeur d'UFR ou
président de l'Université car tous les chargés de cours ont toujours
participé aux surveillances d'examen à Nantes et je n'ai aucun pouvoir
pour exempter quelque collègue que ce soit de cette tâche.
A noter que dans mon mail d'origine je faisais bien le distingo entre les surveillance que je dois faire (traduction) et celles que je n'ai pas à faire (civi). L'amalgame fait dans la réponse de ma responsable ne me rassure pas. Est-ce intentionnel? Je n'arrive plus à savoir ce que je dois croire.

Pour l'heure, je pense me syndiquer (j'ai le SNESUP en tête, si vous avez une idée sur la question... ) et refuser "flat out" si on me demande de surveiller les examens de cours dont je ne suis pas responsable. Je n'ai aucune intention de m'adresser au président de l'université pour être exempté de quelque chose que je n'ai pas à faire en premier lieu! Pourquoi pas me demander de contacter Valérie Pécresse pendant qu'on y est?

Le plus triste dans tout ça, c'est que tout ça concerne les cours de traduction, et que je n'en ai qu'une heure par semaine sur un seul des huit groupe de la promotion -mes autres cours sont uniquement évalués sur du CC "normal", et il n'y a donc aucune question à se poser. Je ne devais même pas assurer cette heure à la base, on me l'a demandé à la dernière minute parce que quelqu'un ne voulait pas travailler le vendredi matin...

Je ne redemanderai pas de vacations dans cette université (Nantes) l'année prochaine.

Jacob
avatar
Rippounet
Membre
Membre

Nombre de messages : 36
Age : 34
Localisation : Paris
ED /EA : LARCA
Thèmes de recherche : La Fin de la Guerre Froide et sa perception par les américains
Date d'inscription : 13/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les vacations...

Message par Mr_Z le Dim 18 Oct - 18:13

bon, après ça peut n'être qu'une simple coutume, ayant des contreparties que tu n'aurais pas encore décelées...

Mr_Z
Nouveau membre
Nouveau membre

Nombre de messages : 16
Thèmes de recherche : Foucault, Judith Butler...
Date d'inscription : 02/03/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les vacations...

Message par claire le Dim 18 Oct - 19:59

Le titulaire en question est peut-être de bonne foi,; après tout il est possible que personne n'ait osé dire non jusqu'ici et qu'il/elle ne soit donc pas conscient que ce qu'il/elle demande est anormal. Dans ce cas, on peut imaginer un "refus pédagogique": ferme, calme et poli, en expliquant de façon explicite et détaillée pourquoi ce n'est pas dans vos charges de faire cela. Ce sera l'occasion de lever cette ambiguïté maintenue, volontairement ou non, dans le courriel: je ne refuse pas de faire mon travail, je ne demande pas de traitement de faveur, mais la préparation de ma thèse ne me permet de faire en plus de mon travail des charges qui n'en font pas partie et pour lesquelles je ne serais pas rémunéré. (l'argument de la thèse c'est le joker qui les fait toujours reculer)
Si avec ça le titulaire n'a pas le rouge qui lui monte aux joues! Wink
Le respect, on doit forcément travailler pour l'obtenir, et une fois que c'est fait c'est peut-être dommage de quitter le champ de bataille sur lequel on vient de remporter une victoire.
Merci à tous-tes pour cette discussion. Ca fait du bien de savoir qu'on est pas seul à galérer avec ses misérables heures de vacataires!

claire
Membre fidèle
Membre fidèle

Nombre de messages : 131
ED /EA : ED 120
Thèmes de recherche : littérature comparée, USA/Cuba/France. Poésie
Date d'inscription : 16/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://baudelaire-traducteur-de-poe.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les vacations...

Message par claire le Dim 18 Oct - 20:13

Petit ajout: CécileC a raison à propos de la rémunération supplémentaire. Une fois la pédagogie faite, pour montrer votre bonne volonté, vous pouvez ajouter que vous seriez bien sûr d'accord pour effectuer ces heures de surveillance supplémentaires, si celles-ci vous sont rémunérées au tarif en vigueur pour les surveillances d'examen.

claire
Membre fidèle
Membre fidèle

Nombre de messages : 131
ED /EA : ED 120
Thèmes de recherche : littérature comparée, USA/Cuba/France. Poésie
Date d'inscription : 16/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://baudelaire-traducteur-de-poe.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les vacations...

Message par CecileC le Lun 19 Oct - 10:28

Je trouve la réponse de la titulaire complètement hallucinante ! Utiliser le mot "exempter" de cette manière... Il est effectivement possible que la pratique soit très ancrée et considérée comme normale - ce qui, en soi, est scandaleux !

En ce qui concerne les syndicats, le SNESup est le syndicat majoritaire en général. Il y a aussi la CGT. As-tu moyen de savoir quel syndicat siège (et à quelle proportion) au CA et au CEVU ? Le mieux est peut-être de rencontrer les délégués mais attention, certains défendent bec et ongles les statutaires et ne bougeront pas le petit doigt pour des vacataires !


Dernière édition par CecileC le Lun 19 Oct - 19:37, édité 1 fois (Raison : coquille !)

CecileC
Admin

Nombre de messages : 838
Localisation : 75015 Paris
ED /EA : ED 384 / EA1775
Thèmes de recherche : Irlande/US, littérature 19è
Date d'inscription : 16/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://univ-paris3.academia.edu/CécileChartier

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les vacations...

Message par Rippounet le Lun 19 Oct - 19:23

Mr_Z a écrit:bon, après ça peut n'être qu'une simple coutume, ayant des contreparties que tu n'aurais pas encore décelées...
Oui, j'en suis arrivé à cette conclusion aussi.

Le fait de regrouper ainsi les contrôles continus a un gros avantage pour quiconque a plusieurs groupes: sujet unique pour chaque matière, donc préparation et correction simplifiées. En gros, plus on a de groupes et plus c'est intéressant. A contrario, l'intérêt est moindre si on a un seul groupe, encore plus si on n'enseigne qu'une seule des matières concernées, et bien sûr carrément minime si on n'habite pas dans la ville même.
Après m'être torturé un peu l'esprit j'en suis donc arrivé à la conclusion que c'était plus un problème de communication: on ne m'a pas vraiment expliqué "l'intérêt" de la chose pour les enseignants. Et on ne l'a sans doute pas fait car sachant que je n'avais qu'un groupe, j'aurais vite vu que je ne m'y retrouvais pas -ou bien on n'y a tout simplement pas pensé, ou on a supposé que c'était évident: le résultat est le même.
Du coup le problème est différent pour ce qui est du contrôle continu car il s'agit (s'agissait?) finalement de savoir si je veux participer à une coutume qui ne me favorise pas, mais qui dans l'esprit n'a sans doute rien de méchant.

Reste la question des surveillances des examens terminaux, sur laquelle je suis plus sceptique vue la réponse qui m'est faite. Mais peut-être y a-t-il la aussi une pratique que je ne connais pas qui permet aux enseignants de "socialiser" leurs surveillances et d'y trouver leur compte ; ce qui est sûr c'est que le vacataire avec un seul groupe n'y trouvera pas le sien.

La leçon que j'en tire c'est qu'il faut bien se renseigner sur les us et coutumes d'un département quand on débarque pour la première fois... -car on ne vous les expliquera pas forcément! Après, je crois quand même qu'il y a un effet un peu pervers qui consiste à utiliser ces coutumes pour tirer du bénévolat des vacataires de passage. Sous couvert d'une certaine "solidarité entre collègues" on va finalement faire abstraction des spécificités de chacun, et donc léser ceux qui ont le moins d'heures et/ou un plus petit salaire. C'est pas forcément fait exprès, mais le résultat reste la. Et puis surtout, les réactions à mes interrogations ont été quand même été pleines de condescendance, et on ne m'a proposé aucune forme de concession. Au final la solidarité existe donc, mais le vacataire de passage en est exclu.

Sachant cela, je pense être à même d'être très diplomatique, sur le ton qu'a suggéré Claire, en expliquant que mon statut et mon rôle au sein du département ne me permettent pas la même implication que mes collègues. Je vais discuter de tout ça de visu avec mes responsables histoire de clarifier un peu ma position.
Merci de l'intérêt porté en tout cas, cela m'aide beaucoup d'en discuter ici.

Jacob
avatar
Rippounet
Membre
Membre

Nombre de messages : 36
Age : 34
Localisation : Paris
ED /EA : LARCA
Thèmes de recherche : La Fin de la Guerre Froide et sa perception par les américains
Date d'inscription : 13/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les vacations...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum